Lutte contre le COVID-19 : Cinq sites de prise en charge à Ngaoundéré

En visite de travail dans la région de l’Adamaoua, le secrétaire d’État auprès du ministre de la Santé Publique en charge des épidémies et des pandémies Alim GARGA HAYATOU, a visité les lieux aménagés pour la prise en charge des malades.

gaoundéré est déjà parée pour faire face à la pandémie du Covid-19. La capitale régionale de l’Adamaoua, qui abrite le comité régional de coordination de la lutte contre le nouveau coronavirus, compte cinq sites de mise en quarantaine et de prise en charge des cas actifs. Le centre de gestion des épidémies de l’hôpital régional de Ngaoundéré, doté d’une capacité de cinq lits, accueille déjà les personnes contaminées du Coronavirus. Le Boukarou de l’hôtel Transcam, le centre d’instruction des forces armées nationales, les logements sociaux et l’hôtel Oasis des bois de Mardock, sont aménagés pour servir de sites de prise en charge des malades du Covid-19.

Le secrétaire d’État à la santé en charge des épidémies et des pandémies, en visite dans l’Adamaoua, les 27 et 28 avril 2020, a apprécié les dispositifs de riposte contre la pandémie, déjà présents dans toutes les dix régions du Cameroun. Alim GARGA HAYATOU a visité les cinq sites aménagés pour la mise en quarantaine des éventuels patients du Covid-19. Il s’est rendu également, au centre de production des gels hydro alcooliques de l’université de Ngaoundéré. « Je suis satisfait par l’ensemble des mesures qui sont prises. J’ai constaté avec beaucoup d’engouement, que l’Adamaoua présente des atouts qui permettront de gagner cette lutte », se félicite Alim GARGA HAYATOU. Le membre du gouvernement en a profité pour faire le tour des formations sanitaires. Dans son périple, il a visité la délégation régionale de la santé publique et la gare ferroviaire de la place, potentiel lieu d’exposition à la maladie du fait du flux de voyageurs qui viennent de partout.

Depuis la déclaration du premier cas le 17 avril dernier, la région de l’Adamaoua a enregistré au total 35 alertes dont 26 prélèvements effectués, avec 03 cas positifs. Soit 11,53% dans le district de santé de Ngaoundéré urbain. Selon le Dr YAOU ALADJI Zakari, délégué régional de la Santé Publique pour l’Adamaoua, le premier cas positif a été mis en isolement à domicile avec toute sa famille sous sa demande. Pour limiter la transmission de la maladie, sa résidence et son véhicule ont été pulvérisés. Selon le délégué régional, il y a une amélioration positive des cas. Toutefois, Alim GARGA HAYATOU a rappelé la nécessité de respecter à la lettre, les mesures barrières édictées par le gouvernement dans le but de lutter efficacement contre le Covid-19.

Par SAYDOU SADJO : Journaliste

www.lavoixdesjeunes.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *