Cameroun – cybercriminalité : Le gouvernement lance une traque contre les acteurs des fake news

De plus en plus, le Cameroun fait face à une flambée de fake news sur les réseaux sociaux. À l’affut de l’information, la population ne sait plus à quelle source se fier. Le gouvernement sort de sa léthargie et engage une guerre ouverte contre les adeptes de cette pratique.

L‘usage inapproprié des réseaux sociaux est devenu une véritable source de menace pour le droit du citoyen, celui relatif à l’accès à la bonne information. Ce besoin se fait ressentir davantage en période de crise. Cette pratique a atteint des proportions inquiétantes dans notre pays, surtout avec l’émergence de la crise sanitaire qui prédomine sur l’actualité mondiale et locale.

En effet, la propagation des fausses informations trouve terrain fertile sur les réseaux sociaux. Nombreux sont les camerounais qui au quotidien, sont à l’origine de la diffusion de fausses informations. Le fake news matérialise ainsi la publication d’une information sans vérification préalable de la part de l’internaute, question d’avoir l’exclusivité !

Votre Agence de communication agréée

Les fake news contribuent à créer la psychose au sein de la population, principale victime de cette pratique inconsciente et antirépublicaine. Ces fake news, à la vitesse qu’ils se répandent, tendent non seulement à saper les efforts du gouvernement engagées dans la riposte en vue d’éradiquer la pandémie du Covid-19 qui sévit au Cameroun, mais aussi à ternir délibérément l’image de la république. Les fake news contribuent aussi à créer la psychose au sein de la population, principale victime de cette pratique inconsciente et antirépublicaine. Ces fake news, à la vitesse qu’ils se répandent, sont plus nocifs que la pandémie du coronavirus elle-même. D’où le gourou du gouvernement.

Rappelons que la loi n° 2014/028 du 23 décembre 2014 portant répression des actes de terrorisme et la loi n° 2010/012 du 21 décembre 2010 relative au cyber sécurité et la cybercriminalité au Cameroun, condamnent fermement les auteurs de fake news.

Par : Ibrahim YICHE/ Journaliste

www.lavoixdesjeunes.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *