Taille-ongle, les dents ne sont pas des outils accessoires

Couper les ongles en se servant de ses dents est devenu une pratique monnaie courante chez certaines personnes qui ignorent les dangers auxquels elles s’exposent.

Le fait est observable un peu partout et se pratique chez les sujets, sans distinction d’âge ni de genre. En longueur de journée, lors des cérémonies, ou encore au moment des rencontres amicales, certaines personnes, hommes comme femmes, le doigt dans la bouche, sont concentrées à ronger leurs ongles. Au bout de la pratique, on observe des mouvements de la bouche et de la langue rejetant les débris d’ongles sciés et découpés par les gencives ou les incisives. Les dents deviennent ainsi des outils accessoires et des instruments de manucure.

L’habitude de se ronger les ongles s’appelle l’onychophagie. C’est une manie à la peau dure, qui tire ses origines de l’enfance de tout un chacun. « Se ronger les ongles réfère à des comportements innés ou acquis très tôt », affirme Stéphane RUSINEK, spécialiste des thérapies comportementales et cognitives (TCC). Ses causes sont de natures diverses et variées. « Certaines mamans habituent leur bébé avec la tétine dans la bouche et lorsque cette tétine est un peu loin, l’enfant a tendance à la remplacer par les doigts. Une pratique non conseillée », alerte Dieudonné WALGUIDOU, spécialiste en nutrition. Des pratiques, susceptibles de poursuivre l’enfant le long de sa vie.

Cette habitude qui concerne les angoissées ou les personnes anxieuses, ne reste pas sans conséquence sur la santé. « Il y a un grand risque. On peut se blesser dans la bouche, surtout lorsque les ongles sont longues.», affirme Dieudonné WALGUIDOU, nutritionniste. Le danger n’épargne pas les adultes qui se livrent à cet exercice.

De façon générale, la main est un transporteur de beaucoup d’impuretés et une source de contamination. Des recherches ont montré, qu’en rongeant ses ongles, ils deviennent un véritable paradis à bactéries. Le fait d’insérer les doigts dans la bouche peut provoquer des traumatismes accidentels aux gencives. Les spécialistes, affirment qu’il existe des petits morceaux d’ongles mâchés, qui peuvent causer la gingivite, sorte d’inflammation des gencives.

Par Jérôme BAÏMÉLÉ/ Journaliste

www.lavoixdesjeunes.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *