RIPOSTE – CORONAVIRUS : L’UNIVERSITÉ DE NGAOUNDÉRÉ MONTRE L’EXEMPLE

Après deux mois et demi de congés imposés par la covid-19, la première semaine de la reprise a été effective et sans incidents majeurs à l’institution universitaire des berges du lac Dang.

La reprise des cours le 01juin dernier, après le congé imposé par la covid-19, a mobilisé enseignants et étudiants sur le campus de l’Université de Ngaoundéré. Les étudiants conscients de la dangerosité de cette pandémie, ont intégré dans leurs vies estudiantines les mesures barrières, Pour contrecarrer la propagation de cette pandémie.

Plusieurs chèques points sont aménagés aux lieux stratégiques du campus, afin que nul n’en ignore le respect des mesures barrières. Au niveau de la guérite de cette institution, Le génie créateur de L’ENSAI est manifeste à travers la fabrication des dispositifs de lavage des mains automatique. « La maladie à coronavirus, ne doit pas s’infiltrer entre les cops. J’en appelle à la conscience collective des étudiants », affirme madame le Recteur.  

Chacun doit donc, se conformer à la nouvelle règle pour accéder au sein du campus. Le port des caches nez obligatoire pour tous, et les mesures de distanciation sociale sont observées dans les amphithéâtres. À côté de ceux-ci, des thermo flashs sont mis à la disposition des agents sécuritaires, des enseignants, des responsables des services centraux et des personnels du Centre médico-social. Il faut passer à la prise de température, avant de fouler le sol de ce temple du savoir. Depuis le premier jour, une équipe technique est mise sur pied pour désinfecter les salles de cours et les amphithéâtres, avec des produits de courtes portées après chaque cours et de longues portées tous les soirs.

Un tour effectué au sein du campus nous fait constater une reprise réussie. Les cours se déroulent normalement dans les facultés et écoles professionnelles depuis le début de cette rentrée. On enregistre déjà des soutenances à l’Institut universitaire des technologies. La patronne de l’institution, Pr Uphie Chinje Melo et tout son staff, font des descentes inopinées pour veiller au suivi du processus.

C’est donc, une semaine de reprise pour laquelle chacun a mis du sien. « Le coronavirus ne passera pas par les cops du campus de Dang » comme le disent si bien, les étudiants de l’auguste institution.

Par : Fadimatou Sali/ Journaliste

www.lavoixdesjeunes.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *