CAMEROUN – DÉPIGMENTATION: LE PHÉNOMÈNE PREND DE L’AMPLEUR

Il revêt plusieurs dénominations dans différents pays d’Afrique mais au Cameroun les dénominations les plus courantes sont; le djanssan, le maquillage, coca Fanta etc. Hier, au lendemain de la célébration de la Journée Internationale de la Femme Africaine, quoi de plus pour valoriser la beauté naturelle que revêt ces femmes.  

La femme Africaine se voit dans différentes variantes de couleurs de peau : teint clair (brune), marron clair, marron et marron foncé. Malheureusement, nombreuses d’entre elles trouvent le moyen de se dépigmenter, ceci en s’exposant à de nombreuses conséquences. Telles que; l’apparition de cancer, altération osseuse, hypertension artérielle, diabète, complications rénales et neurologiques, les vergetures etc.

Certaines en ont payé le prix à l’instar de notre star de regretté mémoire, Nguea La Route. D’autres par contre se sont ressaisies à temps, comme la chanteuse de bikutsi Mani Bella qui milite pour la revalorisation de la peau noire.

Plusieurs raisons expliquent la pratique de ce phénomène par les femmes.  Elles veulent plaire aux hommes, pire encore c’est parfois à la demande de ces derniers qu’elles le font. Ils sont nombreux à dire qu’une femme à la peau claire est plus belle et attire que celle à la peau plus foncée. Est-ce vrai? Faut-il seulement être de peau claire pour attirer l’attention? Toutefois, il faut être fière de la teinte que vous disposez et en prendre soin.

www.lavoixdesjeunes.info

Vous avez une publicité ou une communication à valoriser, vous êtes témoin d’un événement, vous avez une information, un scoop ou un sujet d’actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp au (+237) 693 622 641 ou par E-mail redaction@lavoixdesjeunes.info ! Merci pour la confiance. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *