PROBATOIRE TECHNIQUE 2020: ÉLÈVES ET ENSEIGNANTS AUX ABOIS

Lundi dernier les candidats en classe de Première ACA, ACC, CG et FIG ont été soumis aux épreuves d’histoire et d’éducation à la citoyenneté.  À leur grande surprise ce à quoi ils s’attendaient n’est pas ce qu’ils ont eu. Cette première journée de composition leur a donné des sueurs froides. Selon nos sources, « les épreuves qui sont passées lundi ont été conçues selon l’ancien programme pareil pour la structure qui ne respecte pas le canevas  de l’Approche Pédagogique par Compétence (APC).

Cela est terrible! Pourtant même l’épreuve zéro était conforme>>,  révèle un enseignant sous anonymat. Cette situation qui a destabilisé les élèves, « j’ai pleuré après la fin de composition de l’épreuve d’Ecm. Ce n’est pas ce à quoi nous nous attendions>>,  révèle Amougou candidate en classe de P CG. <<Les élèves pour la plupart ont déposé les copies sans rien faire>>,  affirme un surveillant.

Les enseignants également sont indignés,  <<un enfant qui commence sa première journée avec une telle épreuve cela peut deteindre sur la suite. A l’allure ci on dirait que nous sommes délaissés. Une épreuve pareille contribue à déstabiliser les élèves et les enseignants>>,  dit un enseignant. C’est la goutte d’eau qui a débordé le vase,  <<Comment vont me regarder mes élèves>>,  s’interroge t-il. <<Tout le monde doit dénoncer avec rigueur cette attitude des inspecteurs lors des séminaires, au besoin partir au séminaire avec ces épreuves. Pourquoi passer le temps à dire aux gens que voilà comment ça se passe pour qu’en fin de compte, mettre tout cela de côté ? Je me demande dans quel intérêt ils le font. Une fois de plus on nous affirme que dans ce pays chacun fait à sa guise. C’est désolant pour les personnes qui réfléchissent>>, dixit notre source. Ses collègues et lui dénoncent le silence de certains média et de la communauté éducative,  <<quant il y a fuite on reprend l’épreuve mais si les sujets sur lesquels sont interrogés les enfants sont hors programme,  même la CRTV n’en parle pas>>.

 Pour notre source,  les agents en charge de la supervision lors de la composition des épreuves doivent être minutieux à l’avenir. Il faudrait <<des IP chargés exclusivement de l’enseignement technique>>, soumet-il. La sonnette d’alarme est désormais enclenchée.

Source : www.lavoixdesjeunes.info

Vous avez une publicité ou une communication à valoriser, vous êtes témoin d’un événement, vous avez une information, un scoop ou un sujet d’actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp au (+237) 693 622 641 ou par E-mail redaction@lavoixdesjeunes.info ! Merci pour la confiance. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *