Voici pour vous, 10 expressions françaises tirées de la mythologie grecque

La langue française et la mythologie grecque ! Voici pour vous, 10 expressions françaises tirées de la mythologie grecque qui vont également rendre votre langue française super adorable à l’écrit comme à l’oral… Nous employons souvent ces expressions sans véritablement en connaître l’origine et le vrai sens.


1—Invoquer des Muses

Les muses étaient les neuf filles de Zeus et de Mnémosyne, la déesse de la mémoire. Elles étaient d’une beauté renversante et servaient d’intermédiaires entre les artistes et les dieux. Ce sont donc elles qu’il faut invoquer pour avoir de l’inspiration.

Invoquer des Muses, c’est donc, puiser l’inspiration au plus profond de soi pour une œuvre d’art presque parfaite.

Exemple : pour écrire ce best-seller, ce romancier a invoqué des muses.

2—Toucher le Pactole

En Grèce, Pactole était le nom du fleuve qui charriait des paillettes d’or. Ce fleuve ruisselait de richesses. On s’y baignait pour être riche.

Toucher le pactole, c’est donc, décrocher une forte somme d’argent, in un gros lot.

Exemple : il a touché le pactole après avoir signé ce contrat de publicité.

3—Accomplir un travail de Titan

Les Titans étaient les filles et fils d’Ouranos (le ciel) et de Gaïa (la terre). Ils étaient des divinités grecques dotées d’une force inimaginable. Tellement forts.

Accomplir un travail de Titan, c’est donc, faire un travail qui demande une forte énergie et beaucoup d’endurance.

Exemple : les ouvriers ont accompli un travail de titan en coulant cette dalle de maison toute la nuit.

4—Tomber dans les bras de Morphée

Dans la mythologie grecque, Morphée est le dieu des songes, fils d’Hypnos (le sommeil) et de Nyx (la nuit). À la nuit tombée, c’est lui qui endormait les gens en les touchant avec des fleurs douces.

Tomber dans les bras de Morphée, c’est donc, s’endormir dans un sommeil profond et apaisé.

Exemple : après cette dure journée de travail, la maman s’est endormie dans les bras de Morphée.

5—Ouvrir la boîte de Pandore

Pandore était une femme de la mythologie à qui Zeus avait remis une boîte magique qu’elle devait conserver sans jamais l’ouvrir. Par curiosité, elle ouvra la boîte, dont s’échappèrent aussitôt tous les maux qui frapperont la cité jusqu’à la fin des temps.

Ouvrir la boîte de Pandore, c’est donc, dévoiler quelque chose, un secret qui pourrait créer des dégâts irréparables.

Exemple : en annonçant à cet homme que son dernier enfant avec son épouse est du voisin, cette femme a ouvert la boîte de Pandore.

6—avoir une personnalité narcissique

Narcisse, selon la légende grecque, était un jeune homme d’une beauté angélique qui se jouait de ses amoureuses. Pour le punir, une déesse le condamna à un amour impossible. Il tomba en effet en adoration devant sa propre image.

Avoir une personnalité narcissique, c’est donc, s’aimer soi-même de manière démesurée.

Exemple : les femmes qui passent toutes leurs journées devant le miroir et à faire des selfies ont une personnalité narcissique.

7—avoir une voix de stentor

Stentor, était un guerrier qui participa à la guerre de Troie. Il parlait aussi fort, que cinquante hommes réunis.

Avoir une voix de Stentor, c’est donc, être doté d’un timbre vocal imposant, surpuissant et admirable.

Exemple : Cette journaliste, dans ses prises de parole, a une voix de Stentor. Whaouu !

8—Avoir des yeux de lynx

Lyncée était un Pilote du navire Argo, dans la mythologie grecque. Il avait le regard si acéré qu’il pouvait percer les nuages avec ses yeux.

Avoir des yeux de Lyncée, c’est donc, avoir une bonne vue, une vue séduisante et perçante. Par glissement, l’expression est devenue «avoir des yeux de lynx».

Exemple : cette dame a des yeux de lynx. Son regard est tellement attirant et séduisant.

9—Jouer les Cassandre

Cassandre était une femme de la mythologie qui était tellement belle mais qui ne croyait pas en cette beauté. Tellement, elle doutait d’elle.

Être accusé de jouer les Cassandre, c’est donc, être accusé d’être trop pessimiste, de voir toujours tout en noir.

Exemple : Les Camerounais jouent toujours les Cassandre. Ils ne croient pas que le régime actuel s’en ira.

10— être médusé

Méduse était une femme dont la tête était constituée de serpents. Elle séduisit le dieu de l’océan, Poseïdon. Sa femme Athéna, jalouse, pour punir Méduse, lui infligea un pouvoir mystique qui faisait que toute personne qui osait regarder sa rivale Méduse dans les yeux, était immédiatement transformée en pierre.

Être médusé, c’est donc, être stupéfié par quelque chose, être figé, immobile, comme pétrifié, comme transformé en pierre, donc comme si votre regard avait croisé celui de Méduse.

Exemple : les parents de la jeune élève qui s’est suicidée ont été médusés en découvrant son corps inerte baignant dans le sang.

Ne vous trompez donc plus. Bon usage à vous !

Hervé Fabrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *